Présentation

Notre organisme

        L’Association des personnes avec une déficience de l’audition (APDA) est un organisme à but non lucratif fondé en 1984. Elle s’implique auprès des personnes vivant avec une limitation auditive, que ce soit une surdité légère ou profonde. L’association leur offre un service d’accueil, d’écoute, d’accompagnement, de relation d’aide et d’entraide, d’information et de référence dans le but de mieux les intégrer dans la société. Sur un autre plan, l’APDA est aussi présente afin d’assurer la défense collective des droits des personnes malentendantes, et ce, toujours dans l’optique de leur inclusion sociale qui passe aussi par l’accessibilité aux services publics et à l’intégration au marché du travail.

Notre approche

        L’Association des personnes avec une déficience de l’audition privilégie une approche systémique de l’adaptation de l’individu à son milieu. Au sein de notre organisme, l’individu est le premier agent de son adaptation. Nous considérons les membres de la famille comme les principaux intervenants auprès de la personne. Puisque l’APDA est un organisme d’aide/entraide, nous accordons une grande place aux bénévoles dans le processus d’adaptation, ce qui répond à des besoins d’appartenance et de soutien au quotidien. Les responsables de l’organisme peuvent aider les individus qui rencontrent des problèmes dans leurs habitudes de vie. En raison de l’interaction constante entre l’individu et son environnement, l’APDA intervient en tentant d’amenuiser les obstacles environnementaux et comportementaux par la communication, l’information, la formation et la participation à différentes tables de concertation et comités afin de sensibiliser les autorités politiques et législatives aux besoins et aux des droits de la personne vivant avec une déficience de l’audition.

 

Notre champ d’action et d’intervention

Le champ d’intervention de l’APDA se situe au niveau des facteurs personnels et de leur interaction avec les facteurs environnementaux. Nos actions et nos activités sont délimitées par ces paramètres afin de favoriser des habitudes de vie qui permettent une inclusion sociale des personnes avec une déficience de l’audition et une qualité de leur participation sociale.

 

Les facteurs personnels :

Système organique :

Par expérience, nous savons que ce n’est pas nécessairement le degré de surdité qui influe le plus sur la capacité ou non d’acquérir des habitudes de vie qui amènent la personne à une participation sociale acceptable pour elle-même. Pour cette raison, l’APDA ne fait pas de discrimination sur les degrés de surdités et tente à exclure les catégorisation (sourd, devenu sourd, malentendant, acouphènes, hyperacousie…). Du moment que la déficience de l’audition devient un facteur intervenant sur la participation sociale de l’individu avec une entrave à la communication, nous croyons que la personne pourra améliorer ses capacités par nos activités et nos interventions au sein de notre association. Il est quand même important de noter que nous considérons la réalité de chaque individu et nous voulons répondre aux besoins et aux adaptations de chaque personne.